Implantations d'entreprises
Blog Business Implantations d'entreprises

09
Octobre 2020

Fripeur Le Dauphin, friperie écoresponsable, a inauguré son studio à Roubaix !

Partager notre article :

Top départ pour Fripeur le Dauphin qui a inauguré ses nouveaux locaux ce jeudi 8 octobre. Fondé par Simon Salinas et rejoint par Antoine Gatie, ce mouvement collaboratif éco-responsable prône une consommation éthique basée sur le ré-emploi des vêtements via son nouveau shop situé à Roubaix au 103 rue de la Potennerie.

 

Un écosystème dédié à la mode circulaire

Fripeur le Dauphin, c’est l’aventure entrepreneuriale de deux profils complémentaires : Simon axé sur le développement commercial et la communication, et Antoine qui a une expertise dans le textile, la retouche et la couture 

Ensemble, ils développent le projet FLD (Fripeur le Dauphin) qui s’articule autour de l’upcycling en co-valorisant le déchet textile à travers une friperie qui propose des vêtements destinés à tous les styles, pour tous les budgets. 

Loin des idées reçues autour de la fripe, Fripeur le Dauphin donnera accès à une mode responsable et qualitative où chaque pièce sera contrôlée et lavée avant sa mise en vente :  les vêtements de bonne qualité sont directement disponibles à l’achat et les vêtements endommagés sont envoyés au pôle entretien pour pouvoir être retouchés avant la vente. Les vêtements irrécupérables, quant à eux, sont dirigés vers un atelier commmatières premières pour être redécoupés ou customisés avant la remise sur le marché.  

Bien plus qu’une simple boutique, Fripeur le Dauphin est un véritable écosystème dédié à la mode circulaire. Basé à Roubaix, le FLD Studio sera composé : 

  • D’un espace logistique qui comprend toute la chaîne de valorisatio: stockage, lavage, entretien ; 
  • D’un studio photo privatisable du lundi au jeudi par des photographes et friperies partenaires ; 
  • D’un bar à fripes couplé à un espace restauration ouvert du vendredi au dimanche et disponible sur réservation. 

Le FLD Studio organisera également des événements autour de la fripe et de la culture circulaire pour faire découvrir son mouvement. Évènements collaboratifs, ventes éphémères et rencontres sur les marchés de la métropole lilloise seront donc au programme pour l’année 2021. 

 

Roubaix, bassin historique de l’industrie textile

Pour Simon Salinas originaire de Normandie, la ville de Roubaix fut un choix logique pour l’implantation de son magasin.

Je suis tombé amoureux de la ville de Roubaix par son histoire et son architecture : la ville a une histoire dans le textile que je ne connaissais pas et qui m’a encore plus charmé. Elle se positionne d’ailleurs sur le zéro déchet et l’économie circulaire ce qui matche tout à fait avec mon projet.Vêtements mis en vente sur les portants par le FLD Studio

Nouvellement arrivé en métropole lilloise, Simon entre en contact avec Lille’s agency pour l’aider à concrétiser son projet et le mettre en relation avec des structures d’accompagnement telles que la Métropole Européenne de Lille, HubMODEInitiative Lille Métropole Nord, la Direction Économique de Roubaix ou encore Saint-So Bazaar. Durant l’été 2019, il intègre lincubateur Euratechnologies à Roubaix pour un parcours de trois mois afin d’acquérir des connaissances approfondies dans le retail et le e-commerce. 

Quand je suis arrivé à Lille, je ne connaissais personne. Pendant deux jours, j’ai passé une centaine de coups de téléphone pour avoir des rendez-vous et faire connaître mon concept. C‘est là que j’ai rencontré Lille’s agency qui m’a mis en relation avec des personnes qui pouvaient être intéressées par le projet FLD.

Simon a donc pu s’imprégner du tissu entrepreneurial de la métropole lilloise et rencontre ainsi Antoine, président de l’association Alter Vêtements, qui deviendra par la suite son associé sur le projet Fripeur le Dauphin. 

 

Un projet qui prend sens dans un contexte de crise écologique

Aujourd’hui, l’industrie textile arrive à un tournant dû à l’urgence écologique. Le secteur de la mode est classé deuxième industrie consommatrice d’eau après l’agriculture et produit 1,2 milliards de tonnes de gaz à effet de serre chaque année. Avec 700 000 tonnes de déchets textiles jetés annuellement (source : RE-FASHION – EcoTLC), les opportunités d’upcycling sont énormes. 

Pour Fripeur le Dauphin, le développement durable est au cœur des préoccupations de l’entreprise. En effet, en plus de limiter la production de fibre synthétique, le FLD Studio fait des dons de vêtements aux personnes en situation de précarité sociale et reverse 5% de ses bénéfices à l’association lilloise Planteurs Volontaires. 

C’est naturel pour moi de voir le côté humain et environnemental avant tout. Certes, il s’agit d’un business et d’une économie mais notre défi est de générer de l’argent en étant censés et transparents

 À l’exact opposé du concept de fast fashion développé ces dernières décennies, le projet FLD se veut donc pérenne tant pour ceux qui s’y intéressent que pour notre planète.  

 

L’aventure Fripeur le Dauphin, « to be continued »? 

Le FLD Studio a été inauguré le 8 octobre et accueillera du public courant 2021. Mais l’aventure ne s’arrête pas là pour Simon et Antoine. Les prochaines étapes pour cette friperie écoresponsable : l’ouverture de la partie bar et restaurant du studio, l‘animation de leur nouveau site e-commerce et le lancement d’une campagne de crowdfunding. 

En savoir + sur le projet

Inauguration du nouveau shop Fripeur le Dauphin le 8 octobre 2020

Suivez-nous